Un point sur la « malbouffe »

0

Un point sur la « malbouffe »

Si je vous dis malbouffe, vous pensez très certainement fast food et compagnie. Mais en réalité, ça va beaucoup plus loin que ça.

Mais alors, de quoi parle-t-on ?

La malbouffe, c’est aussi les produits industriels prêts à la consommation, les produits de mauvaise qualité, bourrés d’additifs. Ce n’est pas qu’une histoire de calories, mais bien de composition des produits.

C’est les produits que l’on nous vend pour nous faire gagner du temps, même si vous pensez manger sainement (par exemple, une sauce tomate toute prête, dans laquelle la tomate n’est même pas l’ingrédient principal, qui contient beaucoup trop de sucre, sel…)

C’est également la provenance des produits, la façon de les cultiver. Malheureusement, on retrouve beaucoup trop d’aliments de mauvaise qualité dans nos assiettes. La faute à notre nouvelle façon de consommer, de penser… On nous vend des produits de qualité inférieur, pour une quantité qui nous parait avantageuse, mais avec des compositions désastreuses (pour notre santé, pour la planète…).

En fait, la malbouffe, ca concerne la majorité des rayons de votre supermarché.

Apprendre à s’alimenter correctement

Bonne nouvelle, on peut l’éviter et apprendre à nouveau à mettre des produits sains dans nos assiettes. Il faut simplement le vouloir, revoir ses priorités et s’informer.

La première chose, c’est de revenir à des produits bruts et de cuisiner. Mais cuisiner ne rime pas avec passer des heures en cuisine contrairement à ce qu’on pourrait penser. Il est facile de constituer un repas équilibré en peu de temps. N’hésitez pas à vous organiser, à préparer des aliments en amont si besoin, lorsque vous avez un peu de temps. Pensez à vos repas pour la semaine si vous manquez d’inspiration mais pas besoin de faire compliqué !

La deuxième chose, c’est de s’informer sur la qualité des aliments que vous acheté. Tout le monde à la possibilité de trouver des produits de bonne qualité, que vous soyez en ville ou en campagne.

Enfin, apprenez à décrypter les étiquettes des produits industriels. Tout n’est pas à bannir mais apprenez à comprendre ce que vous consommez au quotidien.

Sur le plan financier

Impossible de ne pas aborder le sujet car c’est un argument qui revient souvent : manger mieux coute cher.

Alors oui, les produits de bonne qualité ont un coût un peu plus élevé pour une quantité moins importante de produit final. Cependant, on peut s’en sortir avec le même budget tout en achetant des produits de qualité. Au lieu de penser quantité (et souvent, très souvent, gâchis alimentaire par la même occasion), pensez à la qualité de ce que vous acheté (sachez que le budget alimentation des Français ne fait même plus partie des priorités. Pourtant c’est une question de santé !!). Diminuez les quantités pour acheter mieux, et surtout, supprimer tout ce qui est industriel (les économies sont là, vraiment !).

Je lève les yeux aux ciels quand j’entends que les fruits et légumes font exploser le budget courses alors que les sodas (sans aucun intérêt nutritionnel) se retrouvent dans tous les caddies pour des prix hallucinants.

Et enfin …

Comme je l’ai écrit rapidement au début de l’article, ce n’est pas une question de calories et de poids. La malbouffe peut être responsable de surpoids mais le surpoids n’est pas automatiquement lié à la malbouffe. De même, une personne avec un IMC moyen peut très mal s’alimenter et être en très mauvaise santé.

Faites ce travail pour vous, pour votre santé et celle de votre entourage. Documentez vous, ne vous laissez pas avoir par des publicités mensongères, et soyez conscient de ce que vous ingérez au quotidien. Vous pourrez ensuite faire ce que vous voulez, mais en pleine conscience.

À lire aussi